Allegorie des Weltgeist - allegory of the spirit of the world - allégorie Del l’esprit du monde - oratory of Mozart

1. deutsch

2nd English

3ième français 

 

Liebe Leserinnen und Leser!

Heute erzähle ich euch über die Allegorie des Weltgeists.

Der Weltgeist ist eine sehr interessante Figur. In diesem Oratorium erscheint er auf den ersten Blick sehr harmlos. Er möchte den Christen nicht verlieren, dessen er sich schon sicher war.

Er erscheint direkt nachdem der Christ aus dem Alptraum, den er von der Gerechtigkeit geschickt bekommen hat, erwacht und sich fragt, was dieser Traum zu bedeuten habe.

Der Weltgeist gibt sich als Freund des Christen aus. Das zeigt, dass der Christ schon länger gut mit dem Weltgeist ist und der Christ ihm vertraut, nicht wissend, wer dieser Freund eigentlich ist. 

Nun versucht der Weltgeist den Christen abzulenken und ihn davon zu überzeugen, dass es nur ein gewöhnlicher Traum war, der nichts weiter zu bedeuten hat.
Das kommt die erste Arie vom Weltgeist „Hat der Schöpfer dieses Leben“.

 

 



Lassen wir uns den Text auf der Zunge zergehen:

„Hat der Schöpfer dieses Leben
samt der Erde uns gegeben
O so jauchze, so lache, so scherze,
Lasse Träume, Träume sein.

Dein Ergötzen, deine Freude
Gehe durch Büsche, Feld und Heide,
Und dein so beklemmtes Herze
Räume sich der Wollust ein.“

Der Text an sich klingt jetzt nicht ganz unwahr.
Aber genau darin sehe ich die Genialität dieses Oratoriums.
Der Weltgeist wirkt vernünftig, hat es aber faustdick hinter den Ohren.

 



















 

 

Eure Barbara Marie-Louise Pavelka

 

-> English

 

Dear ladies and gentlemen,

 

today I tell you about the allegory of the world spirit.



The world spirit is a very interesting figure. In this oratorio he seems very harmless at first sight. He doesn't want to lose the Christian of whom he was already sure.



He appears immediately after the Christian wakes up from the nightmare sent to him by justice and wonders what this dream means.

The world spirit pretends to be a friend of the Christian. This shows that the Christian has been good with the world spirit for a long time and that the Christian trusts him, not knowing who this friend actually is.

Now the world spirit tries to distract the Christian and tries to convince him that it was just an ordinary dream that meant nothing.

That comes the first aria of the world spirit, "Does the Creator have this life?


 

 



Let us let the text melt in our mouth:



"Does the Creator have this life?

and the earth given to us

O so cheer, so laugh, so jest,

Let dreams be dreams.



Your delight, your joy

Go through bushes, fields and heath,

And your heart, so oppressed.

opens up to lust"



The text itself does not sound untrue now.

But this is exactly where I see the genius of this oratorio.

The world spirit seems reasonable, but it's a hell of a lot behind the ears.



This is particularly exciting because in Christianity Satan is also called Lucifer,

Who's a fallen archangel. He is considered an illusionist. This means that he always looks very beautiful and appealing at first sight, but the content is not as beautiful as the exterior. He also manages to turn this truth in the wrong direction by perceiving something per se, but only changing it by a small nuance. And that's exactly what he does in this oratorio. And I find it ingenious that today it is still as topical as it was in Mozart's time.

It's not wrong to enjoy creation, only in this case it should distract him from the truth that one day he has to take responsibility for his deeds. If it were up to the spirit of the world, the Christian would only enjoy himself but not pursue his true calling. In the same way, he already said then, just as it is the case today, that he should indulge in lust. How often do you hear similar advice today, when you feel bad, maybe justifiably bad, that you should relax, look for someone and have sex again, as if it could solve real problems. So you can see the topicality of this interpretation.

By the way, I would like to point out that lust does not only mean sex, but a dissipated life in which one makes use of all luxury goods.



Again, the clarification that it is not about enjoying luxury, but about the right amount. As it is implicitly the case in this oratorio, the Christian only enjoys and no longer pursues his work, his vocation.



When the Christian spirit disguises himself as a doctor, the world spirit needs something, but he manages to make him ridiculous and comes to the 2nd aria "Schildre einen Philisophen":



"describe a philosopher with sorrowful eyes, astrid by gestures and shyly bleached in the face. Then you have found a picture that resembles only him."



In other words, he describes the enemy as a spoilsport.



Now it remains to be seen who the Christian will choose.



We can confidently look forward to that.



You can buy the tickets at Ö-Tickets.



For today I can only wish you a wonderful evening, a good night or a wonderful morning,

 

Yours 

Barbara Marie-Louise Pavelka

 

 

-  français

 

Chères Madames et messieurs!

 

 je vous parle aujourd'hui de l'allégorie de l'esprit du monde.



L'esprit du monde est un personnage très intéressant. Dans cet oratorio, il semble très inoffensif à première vue. Il ne veut pas perdre le chrétien dont il était déjà sûr.



Il apparaît immédiatement après que le chrétien se réveille du cauchemar qui lui a été envoyé par la justice et se demande ce que signifie ce rêve.

L'esprit du monde prétend être un ami du chrétien. Cela montre que le chrétien a été bon avec l'esprit du monde depuis longtemps et que le chrétien lui fait confiance, ne sachant pas qui est réellement cet ami.

Maintenant, l'esprit du monde essaie de distraire le chrétien et essaie de le convaincre que c'était juste un rêve ordinaire qui ne voulait rien dire.

C'est le premier air de l'esprit du monde : "Le Créateur a-t-il cette vie ?



Laissons le texte fondre dans notre bouche :



"Le Créateur a-t-il cette vie ?

et la terre qui nous a été donnée

Ô joie, rire, plaisanter,

Que les rêves soient des rêves.



Votre plaisir, votre joie

Traversez les buissons, les champs et les landes,

Et ton cœur, si opprimé.

"Le désir sera dans l'air."



Le texte lui-même n'a pas l'air faux maintenant.

Mais c'est exactement là que je vois le génie de cet oratorio.

L'esprit du monde semble raisonnable, mais c'est beaucoup derrière les oreilles.



C'est particulièrement excitant car dans le christianisme, Satan est aussi appelé Lucifer,

Qui est un archange déchu. Il est considéré comme un illusionniste. Cela signifie qu'il est toujours très beau et séduisant à première vue, mais le contenu n'est pas aussi beau que l'extérieur. Il parvient aussi à tourner cette vérité dans la mauvaise direction en percevant quelque chose en soi, mais en ne la modifiant que d'une petite nuance. Et c'est exactement ce qu'il fait dans cet oratorio. Et je trouve ingénieux qu'aujourd'hui, il soit toujours aussi actuel qu'à l'époque de Mozart.

Ce n'est pas mal de jouir de la création, seulement dans ce cas, cela devrait le distraire de la vérité qu'un jour il doit prendre la responsabilité de ses actes. Si cela dépendait de l'esprit du monde, le chrétien ne ferait que s'amuser mais ne poursuivrait pas sa véritable vocation. De la même manière, il avait déjà dit à l'époque, comme c'est le cas aujourd'hui, qu'il devait se livrer à la luxure. Combien de fois entendez-vous des conseils semblables aujourd'hui, quand vous vous sentez mal, peut-être à juste titre, que vous devriez vous détendre, chercher quelqu'un et avoir des relations sexuelles à nouveau, comme si cela pouvait résoudre de vrais problèmes. Vous pouvez donc voir l'actualité de cette interprétation.

D'ailleurs, je voudrais souligner que la luxure ne signifie pas seulement le sexe, mais une vie dissipée dans laquelle on se sert de tous les produits de luxe.



Encore une fois, la précision qu'il ne s'agit pas de profiter du luxe, mais de la bonne quantité. Comme c'est implicitement le cas dans cet oratorio, le chrétien ne jouit et ne poursuit plus que son travail, sa vocation.



Quand l'esprit chrétien se déguise en médecin, l'esprit du monde a besoin de quelque chose, mais il parvient à le rendre ridicule et vient au 2e aria "Schildre einen Philisophen" :



"Protégez un philosophe avec des yeux tristes, astreints par des gestes et timidement décolorés au visage. Alors vous avez trouvé une photo qui ne lui ressemble qu'à lui."



En d'autres termes, il décrit l'ennemi comme un trouble-fête.



Reste maintenant à voir qui le chrétien choisira.



Nous pouvons nous en réjouir en toute confiance.



Vous pouvez acheter les billets chez Ö-Tickets, le lien peut être trouvé dans les billets montrés.



Pour aujourd'hui, je ne peux que vous souhaiter une merveilleuse soirée, une bonne nuit ou une merveilleuse matinée.

 

Vote Barbara Marie-Louise Pavelka

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Empfohlene Einträge

Wer bin ich eigentlich? Who am I? Qui Suis-je?

August 13, 2018

1/3
Please reload

Aktuelle Einträge